top of page
Rechercher

L'impuissance apprise


L'impuissance apprise est un concept psychologique qui a été développé par le psychologue américain Martin Seligman dans les années 1960. Il décrit un phénomène où une personne, après avoir fait l'expérience de l'échec ou de la frustration à plusieurs reprises, développe une croyance pessimiste selon laquelle elle n'a aucun contrôle sur les événements de sa vie et qu'elle est impuissante à changer sa situation. Voici comment fonctionne généralement l'impuissance apprise :


  1. Expériences de frustration ou d'échec répétées : Une personne fait l'expérience de situations où ses efforts pour résoudre un problème ou atteindre un objectif échouent de manière répétée. Ces échecs peuvent être réels ou simplement perçus comme tels.

  2. Croyance en l'impuissance : À mesure que les échecs s'accumulent, la personne commence à croire qu'elle est impuissante à changer sa situation. Elle pense que ses actions n'ont aucun effet sur les résultats et que son sort est hors de son contrôle.

  3. Effets sur le comportement : Cette croyance en l'impuissance peut avoir des effets significatifs sur le comportement de la personne. Elle peut cesser d'essayer de résoudre les problèmes, éviter les défis, devenir apathique, ou même développer des problèmes de santé mentale tels que la dépression.

L'impuissance apprise est souvent étudiée en psychologie pour comprendre comment les expériences passées peuvent influencer la perception et le comportement d'une personne dans le présent. Heureusement, il existe des moyens de surmonter l'impuissance apprise, notamment par la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) et d'autres approches thérapeutiques. Ces méthodes visent à aider la personne à changer ses croyances négatives et à développer des stratégies pour regagner un sentiment de contrôle sur sa vie.


19 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page